WEC – TDS Racing mal récompensé en Angleterre (7e)

TDS Racing 7e aux 6 Heures de Silverstone;

des performances mal récompensées

 Silverstone, Royaume Uni, le 19 août 2018

Ce week-end britannique pour la troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC, allait apporter aux hommes de Xavier Combet et Jacques Morello un plein d’émotions garanti. En effet, avec deux voitures engagées dans les deux championnats WEC et ELMS, c’était une organisation compliquée et pourtant efficace. La joie prenait le dessus avec la victoire samedi de l’Oreca07 #26 du G-Drive Racing à l’occasion des 4 Heures de Silverstone ELMS, mais la déception était plus forte encore dimanche lors des 6 Heures de Silverstone WEC à cause d’un problème mécanique (suspension avant cassée) sur l’Oreca07 #28 du TDS Racing, alors que la voiture était en tête de la catégorie LMP2. Elle termine 7e en ayant démontré de magnifiques performances, pourtant bien mal récompensées.

6 Heures de Silverstone WEC

Avec des chronos entre la P1 et P3 tout au long des trois séances d’essais libres et une qualification en P4, François Perrodo, Loïc Duval et Matthieu Vaxivière s’étaient offert un très bon rythme sur le circuit de Silverstone, qui comporte 18 virages, mesure 5,891 km et qui vient d’être totalement re-surfacé. Un porte-moyeu a cependant eu raison de leurs efforts, mais le team n’a pas baissé les bras pour autant, puisqu’il a décidé de se servir de la fin de la course pour effectuer une séance d’essais grandeur nature.

Une nouvelle fois, François était le premier au volant de la #28. Partant de la 4e place des LMP2, il réalisait un bon premier relais de 21 tours dans un peloton envahi de pilotes pro, avant de remettre l’Oreca07 aux mains de Matthieu Vaxivière en P6. Durant ses 43 tours de piste, le Limougeaud établissait le tour le plus rapide en course des LMP2 (1:47:381) et plaçait la voiture sur le podium provisoire en P3. François reprenait le volant au 64e tour, pour compléter une vingtaine de boucles avant de remettre la voiture à Loïc Duval, toujours en P3. À la mi-course, Loïc était parvenu à placer la #28 en tête des LMP2 avant de se voir contraint de rentrer aux stands avec un porte-moyeu avant gauche cassé. 18 minutes plus tard et après un travail incroyable des mécaniciens, Loïc reprenait la piste en P7, tous les espoirs de podium s’étaient envolés. Au 138e tour, à à peine une heure de la fin, François reprenait le volant pour profiter du circuit et réaliser lors de cette dernière heure, des essais en vue de la suite du championnat en complétant des temps au tour proches de ceux des pilotes semi-pro. À 20 mn de la fin, Matthieu à son tour, reprenait le volant pour travailler encore sur des réglages. Il menait finalement la #28 sous le drapeau à damier des 6 Heures de Silverstone WEC.

  • FP1 – 32 Tours – P1 – 1’46’’122
  • FP2 – 42 Tours – P3 – 1’45’’818
  • FP3 – 26 Tours – P1 – 1’44 »247
  • Qualification –  P4 – 1’47 »048  [Matthieu : 1’45 »479 + François 1’48’’618]
  • Course – P7 – Meilleur tour LMP2 en course 1’47 »381 (Matthieu Vaxivière)

François Perrodo FRA (Pilote Bronze) : « J’ai pris le départ et suis parvenu à faire de bons premiers tours, ensuite c’était un peu plus compliqué, j’ai rendu la voiture à Matthieu en P6 après une vingtaine de tours. Par contre lors de mon deuxième relais après le double relais de Matthieu qui avait placé la voiture sur le podium provisoire (P3), je me sentais mieux. Je n’avais plus le stress du départ, la voiture se comportait très bien, très rapide, très performante. Pierre Thiriet était derrière moi et j’ai réussi à le contenir durant tout mon relais, je suis plutôt content d’avoir pu tenir face à un tel pilote. C’était un chouette moment pour moi. J’ai aussi eu un peu de chance avec le Full Course Yellow au bon moment. Ensuite, quand Loïc prend le volant, nous y croyions vraiment car à la mi-course nous avions pris la tête, mais pour le coup la chance nous a lâchés, puisque la mécanique en a décidé autrement. « 

Loïc Duval FRA (Pilote Platinium) : « Tout allait pour le mieux. Depuis le début du week-end la voiture était très performante, François est parvenu à éviter les embuches au départ, quand Matthieu est monté dans la voiture, il a là encore confirmé la performance de la voiture. Nous avons aussi un peu de chance avec le Full Course Yellow, la crevaison de la Jacky Chang devant nous… bref, tout allait dans le bon sens pour nous. Quand j’ai repris le volant après François qui avait fait son cota de pilotage, il ne tenait plus qu’à nous deux, Matthieu et moi de mener la voiture au bout, alors qu’on pointait en tête de la catégorie. Malheureusement nous avons eu un problème technique, un porte moyeu cassé, et là toutes nos chances de podium étaient perdues. Nous avons passé onze tours dans le garage, nos mécanos ont fait un super travail et je les remercie vraiment, mais le podium était devenu hors de portée. Nous avons le meilleur tour en course, les meilleures moyennes, meilleurs secteurs… mais la chance n’a pas été avec nous. On reviendra plus forts la prochaine fois. »

Matthieu Vaxivière FRA (Pilote Gold) : « La fin n’est pas joyeuse, mais il faut faire ressortir le positif de ce week-end. Nous avions vraiment une super voiture, François a pris un très bon départ, même si par la suite il a eu un peu de mal à garder le rythme, alors qu’il était au top durant son deuxième relais. J’ai pris le volant après son premier relais, et nous avons pu remonter en troisième position, qu’il a su maintenir. Avec Loïc nous avons pris la tête de la course, et sur le papier c’était gagné… mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Là c’est mécanique et c’est une grosse déception, car la victoire était possible, et nous l’attendons depuis longtemps… C’est toujours un peu dur à avaler quand on est en tête, car je pense franchement que nous méritions le podium, et même la victoire. Mais il faut garder le positif et viser cette victoire lors de la prochaine manche à Fuji. »

 ————————————————————-

TDS Racing finishes 7th at the WEC 6 Hours of Silverstone

Great performances, but not the right reward

Silverstone, Great Britain, August 2018

The third round of the World Endurance Championship in Great Britain was going to be an emotional one for the men and women of Xavier Combet and Jacques Morello TDS Racing team. In fact, with two cars in two different championships WEC and ELMS, it was to be a complicated organization that went perfectly well. Happiness and joy overwhelmed the team on Saturday with G-Drive Racing ELMS 4 Hours of Silverstone Victory, but sadness and disappointment were to submerge the team on Sunday because of a mechanical failure on #28 TDS Racing car at the WEC 6 Hours of Silverstone. The Oreca07 #28 finishes the race 7th LMP2 after having proved efficiency and performance, which in the end are very badly rewarded.

WEC 6 Hours of Silverstone

With lap times between P1 and P3 during the three free practice sessions and a 4th place in qualification, Francois Perrodo, Matthieu Vaxivière and Loïc Duval had put themselves in a perfect race rhythm around the 5.8 km, newly resurfaced Silverstone’s 18-turn race track. A mechanical failure (up right) turned the successful weekend into a dramatic 7th place finish. However, the team did not give up; on the contrary, it took advantage of the failure and used the second part of the race to train and test the car for the next coming events.

François was again at the wheel for the start of the race in LMP2 P4. He completed a good 20-lap first stint, surrounded by many pro drivers and handed the car to Matthieu in P6. In his 43-lap double stint, Matthieu set the overall LMP2 best lap time in the race (1:47’381), and took the car to 3rd place on the provisory LMP2 podium. When François went for his second stint, he maintained the very good pace and handed the #28 to Loïc after 82 laps into the race. At mid-race Loïc had placed the car at the top of the LMP2 classification, before he was forced to come back to the box, because of a broken up-right. It took 18 minutes to the mechanics to get over the problem, but all chances of a podium finish had disappeared… The second part of the race was then therefore used as an intense test and training session before the coming events. In this time, François lapped the track in fantastic times. Matthieu took the car to the chequered flag of the WEC 6 Hours of Silverstone.

  • FP1 – 32 Laps – P1 – 1’46’’122
  • FP2 – 42 Laps – P3 – 1’45’’818
  • FP3 – 26 Laps – P1 – 1’44 »247
  • Qualification –  P4 – 1’47 »048  [Matthieu : 1’45 »479 + François 1’48’’618]
  • Race – P7 – Fastest LMP2 lap in the race 1:47’381 (Matthieu Vaxivière)

François Perrodo FRA (Bronze): « I started the race and managed nice laps to start with, but after that it became a little more complicated for me. I handed the car to Matthieu in 6th place after some 20 laps. In my second stint, after Matthieu had put the car 3rd, I felt much better and was able to set good lap times probably because I did not have to stress from the start anymore. The car felt wonderful, it was quick and very competitive. More over I was able to stay in front of Pierre Thiriet (Signatech) during my whole stint, and I am proud of this capacity I discovered. It was a very intense and great moment for me. I also was a little lucky with the FCY. When Loïc took over, our car was still P3, and he took it to P1. That was the dream and we really started to believe we could win. Unfortunately, luck was not there anymore and the « technique » decided it was not to be our day. »

 Loïc Duval FRA (Platinium): « Everything had been going perfectly right. From the start of the weekend, the car was very competitive, François knew how to avoid the start’s traps and when Matthieu stepped into the car, he confirmed the performance. We were also lucky with the first FCY and the puncture of Jacky Chang’s car in front of us. Everything was running perfectly for us. When I took over François who was done with his driving time, the end of the race was for Matthieu and I and we had all it takes to make a good result and even think of winning the race, because we were leading the LMP2 category. Unfortunately, luck was over when we had the broken up right and the podium finish hope was gone. We spend 11 laps in the garage, our guys did a wonderful job, and really want to thank them for that. We have the fastest LMP2 lap in the race, the best sector times, the best average times… We will come stronger next time. »

Matthieu Vaxivière FRA (Gold): « It’s not a happy end, but we have to look at all the very positive things we had this week-end. We had a wonderful car, François’ start was great, even if it was hard for him to keep up with the rhythm on the following laps, his second stint was just great. When I took over after his first stint, I managed to make up it to P3 and he could keep it up during his second stint. With Loïc at the wheel, we took the car to P1 and in theory, it was all good to win… but one never knows what can happen. This time it was a mechanical failure and it is very very disappointing because victory was possible and we have been working towards it for a long time. Therefore, it’s hard to accept, mostly when you lead, I really think we deserved that podium. Everything was there. Let’s keep the good and aim for that win at the next race. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *